Un expert en vaccins évacués de Hutchinson dépose une dénonciation compla

HUTCHINSON, Kan. (KAKE) –

Un médecin en première ligne pour trouver un remède au COVID-19 a grandi à KAKEland.

De Hutchinson, Kansas à Washington D.C., le Dr Rick Bright s'est certainement fait un nom, dirigeant l'agence gouvernementale dans le développement d'un vaccin contre le coronavirus.

"Rick est là pour faire son travail, je dois dire que je connais Rick, il n'est pas là pour autre chose", explique Edwin Manche.

L'oncle de Bright défend l'expert du vaccin à la lumière d'être évincé pour avoir interrogé l'hydroxychloroquine, un médicament antipaludique vanté par le président Trump.

Bright dirigeait depuis 2016 l'autorité de recherche et développement biomédicale avancée, qui est au cœur de la réponse à l'épidémie de coronavirus.

"Je ne pense pas que Rick soit contre quoi que ce soit qui puisse aider les gens s'il y a une chance que cela fonctionne, alors je pense que Rick est pour cela, il veut juste plus de tests dessus pour s'assurer qu'il est sûr", a déclaré Manche.

Mis à part la politique, sa famille rayonne de fierté devant ses réalisations.

"Tout le monde est fier de lui, il a parcouru un long chemin et quand nous parlons en famille, nous mentionnons toujours Rick vous savez et il revient pour des réunions de famille", explique Manche.

En 1984, le Dr Bright est diplômé de l'école secondaire Hutchinson, et 33 ans plus tard, vous pouvez le trouver sur le mur d'honneur de l'école.

La première ligne de sa plaque se lit comme suit: «J'étais fasciné qu'un garçon du Kansas puisse peut-être faire quelque chose qui pourrait avoir un impact sur la santé mondiale», définissant le voyage du Dr Bright de Hutchinson à la scène mondiale.

"Quoi qu'il décide de faire, ce ne sera pas pour Rick, ce sera pour les gens de son pays, donc je pense qu'il fera ce qui est bien", a déclaré Manche.

Bright dépose maintenant une plainte de dénonciateur et a été affecté à un autre rôle.

Article traduit du site : http://www.kake.com/
Auteur de l’article : Morgan Mobley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *