L'Institut chinois de virologie de Wuhan dépose un brevet pour l'utilisation du remdesivir de Gilead pour le traitement des coronavirus | Nouvelles techniques

Hier, nous vous avons parlé des bonnes nouvelles de Gilead concernant le médicament prometteur appelé Remdesivir. La société a annoncé que les résultats des premiers essais du remdesivir montrent une amélioration avec un traitement médicamenteux plus court. Aujourd'hui, l'Institut de virologie de Wuhan, qui fait partie de l'Académie des sciences de Chine, a déclaré qu'il avait déposé une demande de brevet pour l'utilisation du remdesivir de Gilead Sciences pour traiter l'épidémie actuelle de coronavirus.

Gilead s'est associée aux autorités sanitaires chinoises pour mener un essai clinique de phase III afin d'évaluer le remdesivir pour le traitement du virus. Le médicament, qui a été initialement développé pour traiter le virus Ebola, a montré des résultats encourageants lorsqu'il a été administré au premier patient américain infecté par le coronavirus de Wuhan, selon une publication dans le New England Journal of Medicine (NEJM).

Des tests précliniques ont également suggéré que le médicament pourrait être efficace contre le coronavirus, 2019-nCoV, comme cela a été publié dans le New England Journal of Medicine (NEJM). Le médicament a été administré à un patient américain pour un usage compassionnel au septième jour de la maladie et son état s'est amélioré au huitième jour.

«Gilead travaille en étroite collaboration avec les autorités sanitaires mondiales pour répondre à la nouvelle éclosion de coronavirus (2019-nCoV) grâce à l'utilisation expérimentale appropriée de notre composé expérimental remdesivir. Bien qu'il n'y ait pas de données antivirales pour le remdesivir qui montrent une activité contre le nCoV 2019 à l'heure actuelle, les données disponibles dans d'autres coronavirus nous donnent de l'espoir », a déclaré le géant pharmaceutique.

L’Institut de Wuhan a déposé la demande de brevet conjointement avec l’Institut de médecine militaire de l’Académie des sciences militaires de l’Armée de libération du peuple. Les chercheurs des deux organisations ont noté dans un article publié cette semaine dans Nature’s Cell Research que le remdesivir et la chloroquine, utilisés pour traiter le paludisme, pourraient être efficaces pour bloquer le coronavirus.

Le remdesivir a une activité antivirale qui inhibe la réplication virale par terminaison prématurée de la transcription d'ARN et a une activité in vitro contre le SRAS-CoV-2 et une activité in vitro et in vivo contre les bêta-coronavirus apparentés. Début avril, sept essais cliniques ont été lancés pour déterminer si le remdesivir est un traitement sûr et efficace pour COVID-19.


Article traduit du site : https://techstartups.com/
Auteur de l’article : Nickie Louise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *