Gros doute sur l’hydroxychloroquine en Suède

Bien que la majorité des structures hospitalières suédoises avait adopté ce traitement contre le Covid-19, des doutes sur son efficacité et des craintes sur les effets secondaires ont conduit à une quasi-abandon de l’hydroxychloroquine hors essais cliniques. 

Fin mars, l’hôpital de Sahlgrenska à Göteborg a été le premier à annoncer qu’il arrêtait de prescrire la chloroquine et l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19. Le professeur Magnus Gisslén, professeur de maladies infectieuses et médecin à l’hôpital de Sahlgrenska affirme : 

 « Nous nous sommes rendu compte que les preuves d’efficacité étaient faibles, mis à part une étude chinoise, cependant réalisée sans groupe témoin, et l’étude française où l’hydroxychloroquine est combinée à l’azithromycine, étude dont nous estimons qu’elle n’est pas suffisamment bien faite pour démontrer l’efficacité. » 

Comme l’hôpital de Sahlgrenska dispose de la plus grosse clinique infectieuse en Suède, les autres hôpitaux du pays ont suivi, à commencer par le Södersjukhuset à Stockholm.

Lire l’intégralité de l’article du journal “le Monde” ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *