David Gorski : "L'hydroxychloroquine, ce méchant de série Z qu'on n'arrive pas à tuer"

Le professeur américain s'étonne qu'en dépit de l'accumulation de preuves négatives, l'hydroxychloroquine soit brandie par des militants de plus en plus nombreux.

Lire l’intégralité de l’article du journal “L’Express” ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *