Création : La bougie du «saint» professeur Raoult s’arrache à Marseille

La Raoult-mania ne faiblit pas dans le Sud : une bougie représentant le professeur en Christ Roi fait fureur depuis quelques semaines…

Didier Raoult n’est pas encore canonisé, mais il a déjà sa bougie votive… Un petit atelier de cire de La Ciotat, Le cabinet de cire, est en train de faire un tabac avec sa dernière production : une bougie qui représente le professeur en Christ Roi, manteau rouge et auréole sacrée, tenant dans une main le symbole de la chloroquine tout en désignant le virus à la place de son cœur… L’idée est tout naturellement venue aux fabricants en voyant la soudaine notoriété de Didier Raoult exploser pendant le confinement. Alors que la boutique était fermée, ils décident de concevoir une bougie clin d’œil à l’effigie du nouveau héros de Marseille, comme ils le font déjà pour des stars comme Madonna, Michael Jackson ou Johnny Hally­day, dans une collection baptisée «Saints Pathiques».
Le succès est immédiat : déjà 700 bougies vendues en quelques semaines, à vingt euros l’unité, une vraie bénédiction qui permet à cette boutique artisanale de sortir la tête hors de l’eau et de voir l’avenir avec plus de sérénité. «On en vend cinquante par semaine, a confirmé la patronne sur Bfm Tv. On a du mal à suivre, on travaille 7 jours sur 7 pour fabriquer… Sans cette bougie, vraiment, nous serions fermés aujourd’hui.» Sur son site internet, l’équipe revendique le droit à l’humour : «Nous attirons votre attention sur le fait que cette bougie n’a absolument aucun effet thérapeutique ni spirituel. Prier devant elle ne sert à rien et la manger non plus ! Elle n’est pas non plus remboursée par la Sécurité sociale. Par contre, si vous l’allumez, elle vous fera une jolie lumière douce pendant 45 heures…»

Même un santon !
Le professeur Raoult est au courant, il a même été l’un des premiers à recevoir sa bougie, de quoi flatter un peu plus un ego qu’il ne dissimule guère… En revanche, les fabricants ont dû faire face à quelques critiques de grincheux : «Depuis le buzz qu’a fait cette bougie, nous avons pu constater que beaucoup de personnes ne comprenaient pas notre humour, se défendent-ils sur leur site. Les personnes qui pensent que nous faisons cela uniquement pour le business se trompent. Nous créons des bougies «Saints Pathiques» depuis très longtemps, car nous avons beaucoup de second degré et trouvons ça très drôle.» En tout cas, le filon est prometteur et la cire coule à flots…
La bougie Raoult n’est pas la seule preuve de l’engouement des Marseillais pour leur professeur star. Tatouages, chansons, pages Facebook spécialement dédiées et même un santon pour la crèche 2020… Sans compter nombre de tee-shirts comme le fameux «Cool Raoult», dont les bénéfices des ventes sont directement reversés à l’Ihu Méditerranée infection dirigée par le professeur (plus de 4 000 euros déjà récoltés). Enfin, certains demandent même que le portrait du scientifique soit exposé sur la corniche Kennedy, là même où Zidane a trôné pendant longtemps. Aura-t-on l’audace de le représenter en saint Raoult ? A Marseille, tout est possible…
Le Point

Lire l’intégralité de l’article du journal sénégalais “Le Quotidien” ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *