Au Brésil, plus de 105 000 morts et un président « guéri grâce à la chloroquine »

La courbe des transmissions dans les grandes villes et le nord du pays a été légèrement aplanie, mais ce sont désormais le sud et l’ouest qui sont touchés de plein fouet.

Lire l’intégralité de l’article du journal “Le Monde” ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *