Au Brésil, des scientifiques menacés de mort

Un essai clinique sur la chloroquine a dû être arrêté après plusieurs décès. Accusés de faire mauvaise presse à la molécule prisée du président brésilien, les scientifiques sont cloués au pilori

Lire l’intégralité de l’article du journal suisse “Le Temps” ici

Donnez une note à cette page ? Donnez-lui une note de 1 à 5 :
[Total : 0 Moyenne : 0]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *