Site d'informations autour de l'hydroxychloroquine et de la chloroquine

Vous êtes nombreux à vous interroger sur la chloroquine et l’hydroxychloroquine annoncé par le professeur Didier Raoult comme un traitement prometteur contre le covid-19, alors que les autorités sanitaires, dont l’OMS, appellent à la prudence.

Didier Raoult, dirigeant de l’institut hospitalo-universitaire méditerranée infection de Marseille, et son équipe a utilisé des molécules d’hydroxychloroquine pour voir si elle pouvait avoir une action contre le covid-19. Ils ont donc fait un test sur 24 malades et ces tests ont bien montré que la capacité du virus à infecter les cellules était largement réduite en présence d’hydroxychloroquine. Cela voudrait dire que selon le professeur Raoult, c’est un traitement que les médecins pourrait utiliser pour soigner les personnes atteintes par le coronavirus. Or les autorités sanitaires, dont l’OMS appellent à la prudence car ses essais sont remises en question. 

Bien que les données soient encore limitées, Olivier Véran le ministre de la santé a annoncé que traitement sera expérimenté à plus large échelle. Cependant il a tout de même recommandé de ne pas utiliser tant que les tests n’étaient utilisés sauf pour des formes graves sous surveillance médicale stricte. Et sous décision collégiale de médecins. En faisant cela il suit un avis du Haut Conseil de santé publique.

 De son côté l’IHU Méditéranée Infection de Marseille a indiqué le 22 mars 2020 à avoir pris la décision d’utiliser l’hydroxychloroquine comme traitement quasi systématique. Cette décision se fait se fait Hors AMM, c’est à dire hors autorisation de mise sur le marché. Ce qui signifie que le médicament prescrit n’est pas pris en charge par l’assurance maladie et que le médecin engage sa responsabilité en cas de problèmes dans l’utilisation du traitement.

Foire aux questions sur la chloroquine et l’hydroxychloroquine

Avec le coronavirus qui touche le monde, ces discussions sur l’efficacité potentielle de la chloroquine sur le covid-19 sont maintenant parlé partout. En effet énormément de débat ont été créée car le rationnel de ce type de traitement n’est toujours pas clair. Ainsi, au fil du temps, cela a donné deux camps qui ne cessent de donner leurs arguments pour prouver l’efficacité ou non de ce traitement. 

Comme vous avez pu le constater, les médias en parlent énormément. Il y’a désormais tellement de nouvelles informations différentes que l’on s’y perd rapidement. C’est pourquoi, nous vous avons réalisé une FAQ répondant aux questions les plus posés par la population à propos de la chloroquine et l’hydroxychloroquine.

L’hydroxychloroquine, c’est quoi ?

L’hydroxychloroquine est une molécule dérivée de la chloroquine qui était utilisée contre le paludisme et le lupus. Aujourd’hui elle est connue pour son potentiel traitement contre le coronavirus. Elle est commercialisée en France sous la marque de médicaments Plaquénil. Ce médicament est à la base utilisé pour lutter contre les maladies liées au domaine de la rhumatologie.

Que fait l’hydroxychloroquine contre le coronavirus ?

L’hydroxychloroquine a été montées in vitro qu’elle a des propriétés antivirales. Mais nous ne savons pas actuellement si elle a ses mêmes propriétés in vivo. C’est là qu’intervient le professeur Didier Raoult qui a pris position en s’appuyant sur des premières études chinoises.

Que dit Didier Raoult à propos de ses traitements tests ?

Selon Didier Raoult “L’association de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine, lorsqu’elle commence immédiatement après le diagnostic, est un traitement sûr et efficace contre le Covid-19, avec un taux de mortalité de 0,5%”. Selon le professeur, le traitement “évite les complications et élimine la persistance du virus et la contagiosité dans la plupart des cas”.

Pourquoi Didier Raoult est-il critiqué de la part des scientifiques ?

Didier Raoult est très critique de la part des scientifiques car sa méthodologie ne répond pas aux normes scientifiques. Sa dernière étude comporte juste un résumé (“abstract”) de moins de deux pages et un tableau récapitulatif des principales données. Il manque donc une étude complète et rend son évaluation des travaux pas crédible. Une autre critique qui a fait polémique est le tri douteux des patients étudiés qui bénéficient du traitement. Sur “38 617 patients” testés par l’IHU Méditerranée “entre le 3 mars et le 9 avril”, “1 061 patients” ont été retenus pour l’étude parce qu’ils répondaient aux “critères d’inclusion”. Or les critères n’ont pas été précisés et a donc semé le doute.

Pourquoi il y’a un débat sur les traitements à l’hydroxychloroquine ?

Le coronavirus touche le monde entier et a déclenché une crise sanitaire sans précédent. C’est pourquoi les scientifiques et les politiciens sont pressés et s’activent massivement pour trouver une solution à la crise. Et bien entendu, l’hydroxychloroquine est peut-être une solution. L’enjeu est énorme, mais trop se précipiter fait négliger l’appel à la prudence que préconise les scientifiques.

Est-ce que les traitements à l’hydroxychloroquine sont efficaces ?

Actuellement, nous ne savons toujours pas si ces traitements sont efficaces. En effet, tous les traitements sont en cours et nous sommes toujours dans l’attente d’une validation officiel des chercheurs. Les recherches du professeur Raoult ne sont pas validés pour l’instant par la communauté scientifique, mais d’autres études sont en cours en France et dans les autres pays du monde. On peut ajouter que d’autres médicaments existants, comme des rétroviraux et des antibiotiques, seuls ou combinés, seront aussi évalués sur leurs efficacités contre le coronavirus. Tous ces résultats sont espérés d’ici trois mois. Par conséquence, il est donc conseillé d’éviter de pratiquer l’automédication.

Est-ce que l’armée a commandé de la chloroquine ?

Oui, le ministère des Armées a confirmé que l’armée française (qui compte au moins 1.500 cas de coronavirus) a commandé de la chloroquine par précaution si jamais la chloroquine serait validée par les autorités de la santé.

Quelles sont les contre-indications pour le Plaquénil 200mg (hydroxychloroquine) ?

Les contre-indications de ce médicaments sont de ne jamais prendre :

• en cas d’affection de l’oeil portant sur la rétine, • en cas d’allergie connue à la chloroquine, à ses dérivés ou à l’un des autres constituants de ce médicament, • en cas d’allaitement, • pour l’enfant de moins de 6 ans, en raison de la forme comprimé non adaptée avant cet âge.

Combien coûte la chloroquine ?

10 plaquettes de 10 comprimés de Nivaquine coûte 5,57 euros. Soit l’équivalent à environ 5 centimes le comprimé. Du côté hydroxychloroquine, une boite de Plaquenil coûterait 5,19 euros.

Quels sont les effets secondaires de la chloroquine ?

Les effets secondaires de la chloroquine sont des affections du système immunitaire, des affections gastro-intestinales, des nausées, des vomissements ou des troubles au niveau hépatique voire hématologique.

Peut-on prendre de l’hydroxychloroquine quand on est enceinte ?

L’utilisation de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine est déconseillée pendant la grossesse. Sauf si la situation clinique le justifie.